Le Regiment

drapeau1-1.jpg

Le Régiment de La Tour d'Auvergne est créé par décret impérial du 8 vendémiaire an XIV (30 septembre 1805). Il est formé à Wissembourg . On retrouve dans ses rangs des soldats des armées vaincues, prisonniers de guerre, principalement russes et autrichiens.

Ses officiers sont d'anciens émigrés, royalistes ou chouans, comme Charles d'Escorches de Saintes Croix ou Joseph II de Banyuls qui, après avoir combattu ardamment la Révolution se sont ralliés à l'Empire.

Le colonel Godefroy Maurice Marie Joseph comte d'Apchier, Prince de la Tour d'Auvergne, ancien officier de Louis XVI, en prend le commandement en 1805, et donne son nom au régiment.

 

A sa création, il est divisé en 3 bataillons organisés sur le modèle de l'infanterie légère avec un effectif théorique de l'orde de 2500 hommes.

Ainsi, chaque bataillon a 6 compagnies dont deux d'élite : une compagnie de carabiniers (équivalent des grenadiers dans l'infanterie de ligne), une de voltigeurs et 4 compagnies de chasseurs.

Chaque compagnie est commandée par un capitaine ayant sous ses ordres : 1 lieutenant, 1 sous-lieutenant, 1 sergent major, 4 sergents, 1 caporal fourrier, 8 caporaux, 121 hommes du rang et 2 tambourgs soit 140 hommes.

En 1809, est formé à Belfort un 4ème bataillon avec des prisonniers autrichiens, puis en août 1811 un 5ème et 6ème bataillon cette fois-ci avec des espagnols.

Le 11 août 1811, le Régiment de la Tour d'Auvergne, commandé par le colonel Jean-Baptiste DANLION, devient le 1er Régiment Etranger.

Dès sa création, cette unité est dirigée sur l'Italie. Elle combat dans le royaume de Naple puis dans les Alpes.

Seul, le 4ème bataillon participera à la guerre d'Espagne entre 1809 et 1811.

En 1813, il est décidé de désarmer les troupes étrangères. Les 2 premiers bataillons échappent à cette décision, les 4 autres forment un bataillon de prisonniers.

Le Régiment est dissout le 2 mai 1815.

L'uniforme

Le décret de création du Régiment spécifiait que, classé dans l'infanterie légère, celui-ci aurait un uniforme dont le fond serait vert, et un gilet blanc.

Un contenporain a écrit à propos du 1er Régiment Etranger "dans leur bel uniforme vert, ils faisaient de nombreuses conquêtes féminines ... spécialement auprès des cuisinières !"

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×